15 compétences essentielles en communication pour les spécialistes du marketing numérique


Vous pouvez être le spécialiste du marketing numérique le plus brillant au monde, mais si vous ne pouvez pas communiquer efficacement, cela n’a pas d’importance.

En 22 ans dans cette entreprise, j’ai appris à quel point les compétences de communication sont essentielles pour les spécialistes du marketing numérique.

Et dans cette chronique, vous apprendrez à développer et à mettre en pratique les 15 principales compétences en communication qui peuvent vous aider à réussir dans le numérique.

Prêt? Allons droit au but!

1. La capacité d’écouter

Non seulement l’écoute fait partie de cette liste, mais il y a aussi une bonne raison pour laquelle c’est la première.

J’ai vu des spécialistes du marketing talentueux donner ce qui semblait à première vue être une présentation bien accueillie, pour découvrir plus tard que cela ne correspondait pas vraiment à leur public cible.

Dans presque tous ces cas, il s’agissait d’un problème où le client ou l’intervenant n’avait pas l’impression que le présentateur avait correctement traité les problèmes qui, selon lui, avaient été précédemment communiqués.

Conseils:

  • Écoutez d’abord.
  • Assurez-vous de bien comprendre les problèmes / défis que vous êtes censé résoudre dans la présentation. Sinon, posez des questions et continuez à écouter jusqu’à ce que vous soyez parfaitement clair.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

2. La possibilité de pivoter rapidement à partir du script en cas de besoin

Les spécialistes du marketing qui se préparent correctement pour une présentation passent des heures à créer et à réviser une présentation destinée à être couverte en 30 minutes.

Ensuite, deux diapositives dans une présentation brillante, l’exécutif dans la salle pose une question ou lance un défi qui perturbe complètement le déroulement de cette présentation.

Vous n’irez pas plus loin jusqu’à ce que vous puissiez répondre à la question ou relever le défi que vous venez de recevoir.

J’ai vu de nombreux spécialistes du marketing qui étaient bons dans leur métier, mais qui ne pouvaient pas supporter de se faire rejeter leurs remarques scénarisées.

Conseils:

  • Connaissez votre matériel. Parfois, la question ou le défi est quelque chose que vous prévoyez déjà de couvrir plus tard dans la présentation. Si tel est le cas, soyez rapide et laissez poliment l’exécutif vous plonger dans les détails plus tard dans la présentation.
  • Ce n’est pas un problème si vous ne connaissez pas la réponse à la question posée. Certains spécialistes du marketing pensent qu’ils doivent fournir cette réponse ou «faire la danse». Soyez honnête et dites que vous ne savez pas, mais vous avez noté la question et vous suivrez.
  • Souvenez-vous de l’objectif de votre présentation. Vous essayez probablement d’obtenir l’approbation d’un plan d’action, d’obtenir l’approbation d’un objectif, de vous assurer que le dirigeant comprend la valeur de votre travail, etc. Parfois, vous devez aller au-delà du scénario répété et être capable de réfléchir sur vos pieds.
  • Demandez conseil à des personnes qui vous ont précédé et sachez à quoi vous attendre d’un dirigeant ou d’une équipe en particulier. Quelques minutes de conseils peuvent vraiment vous aider à mieux vous préparer.

3. L’art de la brièveté

Les gens sont occupés. Allez au but rapidement.

Conseils:

  • Pour pratiquer cet art, rédigez un synopsis en une phrase de votre film ou livre préféré (sans mentionner le titre ou le nom du personnage principal). Ensuite, demandez à quelqu’un de le lire et demandez-lui s’il le devine ou s’il le trouve au moins intéressant.
  • «Prenez le temps d’être bref.» Mon professeur de journalisme universitaire a dit cela. Je suis sûr qu’il l’a volé à quelqu’un d’autre, mais ces mots sont restés avec moi. Le premier brouillon de quoi que ce soit (présentation, e-mail, promotion, etc.) est généralement rempli d’informations. Qu’est-ce que le destinataire de votre communication a réellement besoin de savoir pour prendre une décision?
  • Si vous présentez un graphique sur une diapositive, le titre doit indiquer au spectateur le point que vous essayez de faire passer. Par exemple, lorsque vous affichez un graphique indiquant le moment où les ventes ont lieu, n’écrivez pas simplement “Les meilleurs jours de vente de la semaine”. À la place, écrivez quelque chose comme “Vendredi est le jour des meilleures ventes” avec un sous-titre possible (si justifié) de “45% de toutes les ventes ont lieu vendredi”.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

4. La capacité de distiller le complexe en termes simples

Ma citation préférée d’Einstein n’est pas sa définition de la folie (bien que ce soit une excellente). C’est ça:

“Si vous ne pouvez pas expliquer quelque chose en termes simples, vous ne le comprenez pas.”

N’oubliez pas que c’est difficile pour un décideur pour approuver ce qu’ils ne comprennent pas. Vous êtes l’expert dans votre domaine particulier du marketing. Ce décideur ne l’est pas.

Conseils:

  • Pensez toujours à un ou deux points que vous voulez vous assurer de faire passer. Répétez ces points à voix haute ou notez-les.
  • Dans les communications écrites, les puces sont efficaces tant que vous n’en utilisez pas trop dans une seule liste.
  • Connectez-vous avec un spécialiste du marketing expérimenté qui semble toujours être capable de prendre le complexe et de le rendre simple. Expliquez à cette personne la complexité des campagnes, des programmes, des initiatives de référencement, etc. et demandez-lui comment elle résumerait rapidement cela en termes simplifiés. Ensuite, pratiquez cet art pour vous-même.
  • Si vous n’avez pas d’autre choix que d’écrire un long e-mail sur quelque chose de très compliqué, donnez la version courte à l’avance avant d’entrer dans l’explication longue et détaillée. De cette façon, vous avez une bien meilleure chance que les destinataires obtiennent au moins une vue d’ensemble de ce que vous leur communiquez.

5. Grammaire correcte

Ne sabotez pas votre point brillant avec une mauvaise grammaire.

J’admets que j’ai de la chance. Pour cet article, j’ai des éditeurs. Si vous avez accès à un bon éditeur, profitez-en à chaque fois.

Conseils:

  • Pour les communications écrites, effectuez les vérifications orthographiques / grammaticales standard, puis imprimez le document si vous avez accès à une imprimante. Lisez la version papier. Je peux presque garantir que vous trouverez quelque chose que vous n’avez pas fait uniquement au format numérique.
  • Certaines personnes ne jurent que par des services en ligne comme Grammaire.
  • Demandez à quelqu’un – n’importe qui – de le prouver pour vous. Une deuxième paire d’yeux attrapera généralement toujours quelque chose.

6. Confiance

Tous les bons spécialistes du marketing combattent le syndrome de l’imposteur de temps en temps. Beaucoup de ceux qui ont confiance en leur capacité à faire le travail en manquent lorsqu’ils se présentent à une partie prenante.

Il est essentiel pour un spécialiste du marketing de projeter la confiance lorsqu’il s’adresse aux parties prenantes. Cela ne signifie pas que vous inventez des choses lorsque vous n’êtes pas sûr d’un forfait ou des données que vous avez reçues.

Être honnête et transparent à propos de ce que vous ne savez pas ou des failles potentielles dans le plan inspire confiance à ceux avec qui vous communiquez.

Vous en avez besoin pour croire que vous avez bien réfléchi.

Conseils:

  • Rappelez-vous toujours que si vous ne croyez pas que vous appartenez, personne d’autre ne le fera non plus.
  • Réseautez et interagissez régulièrement avec un groupe de pairs. Demandez des commentaires et prenez toute critique constructive comme une opportunité de croissance.
  • Soyez conscient de la vitesse à laquelle vous parlez. Les gens qui parlent trop vite le font pour diverses raisons, et cela ne signifie pas nécessairement un manque de confiance. Cependant, votre public peut mieux vous comprendre lorsque vous ralentissez un peu, ce qui à son tour nourrira votre confiance.

7. L’humilité dans votre voix

La confiance ne signifie pas l’arrogance. Ne confondez jamais les deux.

Conseils:

  • Si vous ne l’êtes pas déjà, devenez un apprenant à vie qui est toujours curieux.
  • Rappelez-vous constamment que vous êtes un apprenant à vie et un travail en cours.
  • Demandez des commentaires sur vos présentations, vos courriels et tout autre type de communication.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

8. Une capacité à utiliser une analogie pertinente

J’utilise quelques analogies différentes, selon le client.

J’ai beaucoup d’expérience avec les fabricants et les détaillants dans le domaine de la rénovation domiciliaire, par exemple. Pour eux, utiliser une analogie de construction ou de rénovation d’une maison fonctionne toujours.

Lorsque je les éduquerai sur le point lors du lancement d’un nouveau site Web où le référencement doit être apporté, je parlerai de la façon dont un bon architecte de la maison qui rédige le plan veut connaître les personnes qui occuperont la maison.

Sont-ils du genre à vouloir beaucoup divertir? Si tel est le cas, cela aide à guider la conception de la cuisine, de la salle à manger et des salles de bains.

Il est important de connaître ce type d’informations dès le départ. Une fois le cadre construit, il est trop tard. De là, je le ramène au lancement du site Web.

Étant donné qu’une grande partie du référencement comprendre les besoins des utilisateurs, ces efforts seront entravés si l’architecture et la hiérarchie du site ont déjà été établies sans consultation.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

Conseils:

  • Si vous êtes une agence / un pigiste, pensez aux clients que vous servez et au type d’analogies qui résonneraient avec eux.
  • Si vous êtes en interne, pensez au marché que dessert votre entreprise. Trouvez une analogie appropriée à laquelle vos parties prenantes internes et vos décideurs peuvent s’identifier.

9. Parler à partir de notes abrégées ou d’invites

C’est plus important que beaucoup ne le pensent. J’ai vu trop de diaporamas contenant des informations intéressantes provenant de spécialistes du marketing talentueux qui tombent dans le piège de la lecture directe à partir des diapositives.

Rien – je le répète, rien – ne fera que quelqu’un se désactive plus rapidement que la lecture des diapositives.

Même chose avec le fait de se lever et de lire un document entier mot pour mot. Apprenez à travailler avec des notes et des invites.

Conseils:

  • Les meilleurs communicateurs ont besoin d’une invite de 1 à 2 mots et c’est parti. Vous n’avez pas besoin de commencer par là; déterminez simplement le minimum de détails dont vous avez besoin pour vous souvenir de ce que vous voulez dire sur un sujet ou une diapositive.
  • Entraine toi. Si vous n’êtes pas déjà doué dans ce domaine, la seule façon d’y arriver est de vous entraîner. Je n’ai trouvé aucune autre méthode.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

10. Défendez rationnellement, mais ne soyez pas sur la défensive

Être un spécialiste du marketing, c’est un peu comme être un entraîneur sportif en ce sens que beaucoup de gens pensent qu’ils pourraient faire un meilleur travail que vous.

En tant que spécialiste du marketing, vous allez être mis au défi. Je vous garantis que vous rencontrerez éventuellement quelqu’un qui:

  • N’aimera pas la création que vous avez créée.
  • En désaccord avec le titre du texte publicitaire.
  • Ne fait pas confiance aux chiffres.
  • Just n’est pas satisfait des résultats.

Il est important de défendre ce qui le mérite sans devenir défensif.

Parfois, c’est incroyablement difficile, mais les spécialistes du marketing les plus efficaces que j’ai rencontrés le pratiquent.

Conseils:

  • Creusez plus profondément et posez des questions pertinentes, même si ces questions sont techniquement hors de votre portée. Par exemple, un client relativement nouveau a estimé que ses conversions issues de la recherche payante étaient sous-performantes et que ses rapports internes n’étaient pas d’accord avec les chiffres de notre équipe (qui proviennent de Google et Microsoft). Après avoir approfondi nos recherches, nous avons constaté que les clients qui remplissaient un formulaire ne passaient pas dans le système CRM, il y avait donc un énorme point de rupture.
  • Restez factuel. Communiquez les faits, puis réitérez votre évaluation de ce qu’il faut faire de ces faits.
  • Gardez vos émotions sous contrôle. Ce n’est probablement pas personnel.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

11. Comprendre et communiquer le «pourquoi»

«Pourquoi faisons-nous cette campagne?»

«Pourquoi nous rencontrons-nous à nouveau?»

“Pourquoi refaitons-nous ce site, encore une fois?”

«Pourquoi examinons-nous CES chiffres?»

Les personnes avec lesquelles vous communiquez posent toutes une sorte de question «pourquoi» (peut-être pas ouvertement, ou peut-être seulement inconsciemment).

La dernière chose dont vous avez besoin est pour cela pourquoi vous distraire du point que vous essayez de faire valoir.

Comprenez le pourquoi et communiquez-le dès le départ.

Conseils:

  • Lisez le célèbre livre de Simon Sinek «Start With Why».
  • Avant d’envoyer un e-mail, de vous lever pour parler ou de finaliser cette présentation, demandez-vous: «Pourquoi est-ce que je communique cela?»

12. Ajuster «Quoi» et «Comment» vous communiquez en fonction de «Avec qui» vous interagissez

Un de mes bons amis m’a un jour donné un conseil que j’ai souvent répété et toujours suivi: «Lorsque vous communiquez avec le C-level, faites semblant de vous présenter à un enfant de 8 ans. Des chiffres simples et une jolie image. »

Ce conseil ne m’a jamais manqué une seule fois.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

Il y a une grande différence entre la présentation du plan de référencement à une équipe opérationnelle profondément ancrée dans le développement technique du site et la mise à jour du CMO.

Ce n’est pas la même présentation.

Conseils:

  • Demandez toujours: «Qu’est-ce que cette personne doit savoir exactement pour faire avancer cette initiative en fonction du rôle qu’elle joue?»
  • Soyez conscient du temps dont vous disposez. N’essayez jamais d’entasser une heure de matériel dans une tranche de 20 minutes. Ça ne marche jamais.

13. Clarté, clarté, clarté

Vous n’organisez pas de jeu télévisé où les candidats doivent deviner la réponse ou rassembler des indices. Votre communication doit être limpide.

Si vous pensez avoir besoin d’un meilleur contenu sur un sujet spécifique, communiquez-le clairement.

Si vous pensez qu’il est judicieux de doubler le budget d’une campagne ou d’un groupe d’annonces en particulier, indiquez-le clairement.

Conseils:

  • Demander «pourquoi?» (voir # 11) clarifiera votre objectif.
  • Lorsque vous communiquez votre demande, énoncez l’objectif.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

Exemple:

“Afin d’atteindre notre objectif d’étirement des revenus pour le trimestre, nous devons doubler le budget de cette campagne compte tenu des résultats obtenus à ce jour et de nos recherches, qui montrent que nous ne sommes pas près de répondre à la demande actuelle.”

14. Répétition

Il n’y a rien de mal à vous répéter si c’est ce qu’il faut pour faire passer votre message.

Il n’y a rien de mal à vous répéter si c’est ce qu’il faut pour faire passer votre message.

Conseils:

  • Suivez le vieil adage: “Dites-leur ce que vous allez leur dire, dites-leur, puis dites-leur ce que vous venez de leur dire.”

15. Capacité à guider les autres pour trouver les réponses

J’ai entendu des remarques désobligeantes à propos des consultants avec des phrases telles que: «Eh bien, ils ne nous ont pas vraiment dit quoi que ce soit que nous ne savions pas déjà.»

Parfois, ces plaintes sont légitimes. C’est au consultant de ne pas avoir fait ses devoirs pendant la phase de découverte.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

Cependant, il arrive parfois que l’intérêt du consultant soit d’aider une organisation à définir les réponses qu’elle connaît peut-être déjà.

Conseils:

  • N’oubliez pas que ce n’est pas parce qu’une organisation a une réponse à quelque chose qu’elle est prête à agir.
  • Lorsque vous donnez la réponse à quelqu’un, rien n’est vraiment appris. Lorsque vous guidez quelqu’un pour découvrir la réponse, c’est là que le “Aha!” moment peut arriver.

Résumé

J’espère que ces informations ont été utiles.

Cette liste n’est pas exhaustive, bien sûr, mais nous l’espérons, vous fournira un bon début pour développer vos compétences en communication de manière à profiter à votre carrière en marketing numérique pour les années à venir.

Plus de ressources:



Posted on 12 mai 2021 in Blog

Share the Story

Back to Top