Comment le faire à l'échelle (sans se sentir comme un crétin)


La plupart des gens haine sensibilisation des blogueurs. Cela leur donne l'impression d'être un imbécile. Mais ce n’est pas nécessairement le cas. Il est possible de faire de la sensibilisation, à grande échelle, sans se sentir comme un spammeur.

Tu l'as fait une chose sur Internet.

Vous pensez que c’est bien, mais personne ne sait que ça existe.

Vous souhaitez qu'il y ait plus de buzz à ce sujet – plus de tweets, de liens, tout ça.

Pas un à vaincre, vous vous dirigez vers Google à la recherche d'une solution. C’est lorsque vous tombez sur cette sensibilisation des blogueurs chose.

Cela ressemble à un enfer. Envoi massif d’e-mails basés sur un modèle à des étrangers qui Probablement vous déteste définitivement et confirme votre pire peur: votre contenu est nul, c’est pourquoi personne ne se soucie de cela.

réponse de sensibilisation

La réponse à laquelle je m'attends chaque fois que j'envoie un courrier électronique de sensibilisation.

Mais vous n’avez toujours rien à perdre et vous décidez de tenter le coup.

Maintenant, vous êtes ici… dans l’espoir d’apprendre à faire cette chose sans vous sentir ennuyeux comme vendeur à domicile.

Heureusement, c’est exactement ce que je vais vous apprendre. 🙂

La sensibilisation des blogueurs consiste à mettre votre produit ou votre contenu devant des blogueurs et des journalistes pertinents en les envoyant. personnalisé courriels. L'objectif principal de la sensibilisation des blogueurs est de convaincre les personnes ayant un large public ciblé de parler de vous et de vous connecter à votre site Web.

Comment est-ce différent de SPAM, tu demandes?

Jouons un jeu rapide.

Voici deux courriels que j'ai reçus récemment. Tout ce que vous avez à faire est de me dire si vous les considérez comme de la sensibilisation ou du spam.

mauvaise portée

Courriel de sensibilisation n ° 1.

bonne sensibilisation

Courriel de sensibilisation n ° 2.

Chargement ... Chargement …

Laissez votre vote avant de continuer à lire. Je suis curieux de voir les résultats.

… ..

Mon verdict? Le premier email est du spam; le deuxième email n'est pas.

Il est clair que les deux courriels sont des modèles, mais seul le second tente de faire tout son possible pour être pertinent, charmant, charmant et engageant.

Le premier est littéralement juste un type qui diffuse le fait qu’il a écrit un article.

Ce qui m'amène à un autre point:

Sensibilisation! = Diffusion

Personne ne veut recevoir des courriels comme celui-ci dans leur boîte de réception. S'ils le faisaient, ils s'inscriraient sur votre liste de diffusion.

Assumer le contraire est tout simplement irrespectueux.

Les gens ne sont pas stupides. Ils peuvent repérer un modèle générique de sensibilisation à un kilomètre et quand ils le feront, ils sauront trois choses sur vous:

  1. Tu es égoïste.
  2. Vous êtes paresseux
  3. Vous vous en moquez pas trop.

Sensationnel. Quelle bonne première impression. 🙄

Mais voici le problème: presque tous les e-mails de sensibilisation ressemblent à ceci, ce qui peut donner lieu à deux réflexions quelque peu contradictoires:

Ces courriels de sensibilisation sont terribles. Sûrement personne ne répond jamais à ces choses, à droite!?

Ces courriels de sensibilisation sont terribles. Mais tout le monde semble les envoyer, alors ils doivent travailler, non!?

Bizarrement, ces deux déclarations sont plutôt vraies…

Il existe deux principaux courants de pensée (approches) dans le monde de la sensibilisation des blogueurs:

  1. le tireur d'élite approche.
  2. le fusil à pompe approche.

Voyons brièvement ce qu’il en est.

L'approche sniper

Les défenseurs de l'approche du tireur d'élite choisissent leurs «cibles» avec soin et envoient des courriels de sensibilisation hautement personnalisés à chacun d'entre eux.

Ils estiment qu'une stratégie de communication efficace consiste essentiellement à donner une certaine valeur à une liste relativement restreinte de prospects ciblés et à attendre quelque chose de positif en retour.

C’est cette approche que nous utilisons et préconisons à Ahrefs.

L'approche fusil

Les défenseurs de l'approche par les armes à feu envoient beaucoup de courriels de sensibilisation à une liste plus large de «cibles» et ne consacrent que peu ou pas du temps à les personnaliser.

Ils croient qu'une communication efficace est une question d'échelle – plus le courrier électronique équivaut à plus de liens.

… ..

La raison pour laquelle les mauvaises relations avec les blogueurs existent encore est que beaucoup optent pour la fusil à pompe approche.

C’est facile de voir pourquoi aussi:

  • Cela prend moins de temps.
  • Cela demande moins d'effort.
  • Il se sent comme si vous faisiez des morceaux… même si vous ne le faites pas.

Maintenant, dans l’intérêt d’être totalement honnête et transparent, voici la vérité:

Si vous jouez à un jeu à court terme et que vous ne vous en fichez pas, vous devez absolument utiliser des fusils.

Dans l’optique de la création de liens, il n’ya aucune différence entre envoyer 100 courriels personnalisés et convaincre 10% d’entre eux de créer des liens avec vous, et envoyer 1 000 courriels non personnalisés et convaincre seulement 1% de vous lier.

table de sniper vs fusil de chasse

Donc, mis à part les préférences personnelles et le mépris des courriers indésirables, pourquoi ne pas recommander l’approche fusil de chasse?

Trois raisons:

  1. Les perspectives de liens ne sont pas infinies. Quel que soit votre créneau, il n’existe qu’un nombre limité de sites Web à partir desquels un lien retour est susceptible de déplacer l’aiguille. Si vous brûlez et aliène 99% de ces perspectives, le plafond de vos efforts de création de liens va être assez bas.
  2. Problèmes de délivrabilité. Avez-vous déjà vu ce bouton dans Gmail qui marque les emails comme spam? Plus il y a de gens qui cliquent dessus, moins Google va faire confiance à vos courriels. Et si cela se produit, vos courriels risquent de se retrouver dans les dossiers de courrier indésirable de vos destinataires.
  3. Liens de qualité inférieure. En raison de la prévalence d’une mauvaise diffusion, toute personne disposant d’un site Web à moitié décent a probablement déjà reçu des courriels de type fusil à pompe. Donc, il est probable que cette approche est plus susceptible de fonctionner sur ceux avec des sites plus récents ou plus faibles qui n’ont pas autant de mauvais terrains.

Sidenote.

Si quelqu'un veut tester le point 3 ou montrer la preuve que je me trompe totalement dans cette hypothèse, je serai ravi de changer de ton! 🙂

Pour ces raisons, le processus que je suis sur le point de décrire se concentre sur une approche de tireur d’élite.

Beaucoup stratégies de renforcement des liens compter sur un moyen spécifique de trouver des perspectives d’extension.

Ces tactiques fonctionnent bien, mais seulement dans des circonstances spécifiques.

Si vous ne traquez que des prospects dans le cadre de tactiques spécifiques, vous laissez beaucoup de liens sur la table.

Alors voici quatre Principaux moyens de trouver plus de perspectives de rayonnement:

1. Personnes figurant dans votre article

Si vous mentionnez et créez des liens vers des ressources utiles d'autres blogueurs dans votre contenu, pourquoi ne pas contacter et leur faire savoir cette mention?

Celui-ci est assez facile à faire.

Chargez votre article de blog, puis parcourez les espaces à la recherche de mentions de blogueurs.

mention dans l'article

Voici un exemple où nous mentionnons Ryan Stewart, le fondateur de Webris, dans l’un de nos articles de blog.

Si cela vous semble trop de travail, vous pouvez accélérer le processus en utilisant un outil qui extrait tous les liens externes de la page, comme celui-là.

extraire les liens "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/extract-links.png 712w, https://ahrefs.com/blog/wp -content / uploads / 2019/06 / extract-links-504x425.png 504w "tailles =" (largeur maximale: 712px) 100vw, 712px

IMPORTANT! Veillez à choisir «Externe» dans la liste déroulante (inutile d’extraire des liens internes) et décochez les cases «Image» et «Balise méta».

Exporter les résultats vers CSV, puis passez au crible en supprimant toutes les perspectives non pertinentes.

2. Les personnes qui ont écrit des articles sur le même sujet

Si quelqu'un a écrit un article sur le même sujet que vous, alors vous pouvez parier qu'il est vraiment intéressé par ce sujet. C’est pourquoi je n’écris que sur SEO et non pas la mode – je me moque bien de la mode et ma garde-robe se compose principalement de joggers et de t-shirts à 2 $.

Voici deux manières de trouver ces personnes:

Utilisez Google

Rendez-vous sur Google et recherchez des mots-clés liés au sujet de votre contenu. Recueillir une liste d'articles qui apparaissent dans les résultats.

Si je cherchais des perspectives pour ce poste, je chercherais quelque chose comme «une vulgarisation de blogueur».

recherche sur le blogueur "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/blogger-outreach-search.png 900w, https://ahrefs.com/ blog / wp-content / uploads / 2019/06 / blogger-outreach-search-768x480.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/blogger-outreach-search-680x425 .png 680w "tailles =" (largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

Étant donné que les personnes sont généralement plus susceptibles de mettre à jour de nouvelles publications qui les intéressent encore, vous pouvez également filtrer et vous concentrer sur du contenu "récent". Pour ce faire, appuyez sur Outils> À tout moment> choisissez une plage de dates récente.

google time "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/google-time.png 796w, https://ahrefs.com/blog/wp -content / uploads / 2019/06 / google-time-768x96.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/google-time-680x85.png 680w "tailles =" (largeur maximale: 796px) 100vw, 796px

Au-delà, vous pouvez également faire preuve de créativité avec opérateurs de recherche Google avancés pour trouver des résultats super-pertinents et hyper-spécifiques.

Par exemple, cet article mentionne les approches de diffusion fusil à canon / tireur d'élite afin que je puisse utiliser les opérateurs de recherche pour rechercher uniquement les publications sur la sensibilisation de blogueurs qui: ne pas mentionner ces deux choses.

recherche avancée "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/advanced-search.png 800w, https://ahrefs.com/blog/wp -content / uploads / 2019/06 / advanced-search-768x318.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/advanced-search-680x281.png 680w "tailles =" (largeur maximale: 800px) 100vw, 800px

De cette façon, je commence déjà à trouver une excuse pour mon travail de sensibilisation ("j’ai vu que vous aviez écrit sur le travail de blogueur mais je n’ai pas mentionné les approches fusil à canon / tireur d’élite – mon article les mentionne…")

Néanmoins, copier-coller des centaines d’URL à partir des résultats de recherche Google peut s’avérer fastidieux (à moins que vous ne maîtrisiez bien grattoirs).

Heureusement, vous pouvez accélérer ce processus en utilisant Ahrefs ’ SEO barre d'outils.

Il suffit d’installer la barre d’outils, puis de cliquer sur la flèche de téléchargement pour extraire et exporter tous les résultats de recherche de la page vers un fichier. CSV.

barre d'outils ahrefs

Mieux encore, le CSV comprend tout Ahrefs SEO métrique comme Domain Rating, trafic organique estimé, etc. (Ceux-ci seront utiles plus tard).

Toujours trop fastidieux? Continue de lire.

Utiliser l'explorateur de contenu

Explorateur de contenu est une base de données interrogeable et filtrable de plus de MILLIARD pages Web, à partir desquelles vous pouvez exporter des dizaines de milliers de résultats en quelques clics.

Si nous recherchons la portée des blogueurs, nous obtenons 6 026 résultats.

explorateur de contenu blogueur

Tous ces éléments sont instantanément exportables vers CSV.

Mais comme Content Explorer recherche des mentions de ces mots clés n'importe où sur la page par défaut, il est souvent préférable d'obtenir un peu plus de précision.

Modifions donc le type de recherche en «intitle», mettons notre terme entre guillemets et basculons sur le bouton «Un article par domaine» afin que nous ne finissions pas par lancer les mêmes sites plus d’une fois.

l'explorateur de contenu titre recherche

Il ne reste plus que 285 résultats hyper ‐ pertinents.

Si votre liste est toujours trop longue, vous pouvez également utiliser la fonctionnalité «mettre en surbrillance les domaines non liés» pour rechercher uniquement les sites Web qui ne vous ont jamais été liés:

Explorateur de contenu non lié

Vous devez accorder une attention particulière à vos prospects "non liés" dans vos e-mails de diffusion, car un lien de leur part aura plus de valeur qu'un lien provenant de quelqu'un qui vous a déjà associé.

Comment savons nous? Parce que nous étudié près d’un milliard de pages Web et une corrélation claire entre le nombre de backlinks provenant de sites Web uniques (domaines de référence) et le trafic:

domaines référents vs trafic de recherche organique ahrefs explorateur de contenu "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/referring-domains-vs-organic-search-traffic -ahrefs-content-explorer.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/referring-domains-vs-organic-search-traffic-ahrefs-content-explorer-768x512. png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/referring-domains-vs-organic-search-traffic-ahrefs-content-explorer-638x425.png 638w "tailles =" ( largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

Une fois que vous êtes satisfait, cliquez sur export pour télécharger les résultats dans CSV.

3. Les personnes ayant lié des articles sur le même sujet

Rendez-vous sur l'explorateur de contenu et recherchez quelque chose en rapport avec le sujet de votre article.

Suivez ensuite ces deux étapes pour identifier les articles avec le plus de backlinks:

  1. Définissez «Domaines référents» pour afficher uniquement les articles auxquels au moins 10 sites Web ont un lien.
  2. Triez les résultats par domaines de référence (de haut en bas)

domaines de référence ce "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/referring-domains-ce.png 900w, https://ahrefs.com/ blog / wp-content / uploads / 2019/06 / refering-domains-ce-768x254.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/referring-domains-ce-680x225 .png 680w "tailles =" (largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

À partir de là, il ne reste plus qu’à mettre le URL de chaque article dans Explorateur de site et en examinant ses backlinks un à un pour voir s’il existe une possibilité de sensibilisation.

Cela peut paraître fastidieux au début, mais avec une certaine expérience, il est très utile d’identifier les perspectives de communication les plus prometteuses en regardant simplement le titre de la page de lien et le texte qui entoure un lien.

Vous pouvez également utiliser les filtres intégrés pour cibler les meilleurs prospects.

Voici l'une de mes combinaisons de filtres préférées pour accélérer cette tâche:

filtres de liens retour "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/filters-backlinks.png 903w, https://ahrefs.com/blog/wp -content / uploads / 2019/06 / filters-backlinks-768x336.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/filters-backlinks-680x297.png 680w "tailles =" (largeur maximale: 903px) 100vw, 903px

ALTERNATIVE MÉTHODE

Il est également possible d’utiliser Google pour trouver des prospects, comme je l’ai mentionné dans le point précédent.

Vous pouvez ensuite extraire et exporter le SERP en utilisant les Ahrefs SEO barre d'outils, qui vous donnera une feuille de calcul qui ressemble à ceci:

ahrefs toolbar export "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-toolbar-export.png 900w, https://ahrefs.com/ blog / wp-content / uploads / 2019/06 / ahrefs-toolbar-export-768x196.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-toolbar-export-680x174 .png 680w "tailles =" (largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

Triez simplement la colonne Domaines référents de haut en bas, puis collez les pages appropriées dans Ahrefs Site Explorer une par une.

4. Les personnes qui ont tweeté des articles sur le même sujet

J'ai énuméré les quatre groupes de prospects par ordre d'efficacité décroissante.

Ce groupe est donc le moins efficace des trois pour deux raisons:

d'abord, les gens tweetent beaucoup plus de contenu que ce qu’ils publient ou lient. Donc, à moins que vous ne prévoyiez également demander à ces personnes de tweeter votre article (qui nous ne recommandons pas), leurs chances de vous lier sont minces.

Deuxièmement, les gens tweetent beaucoup, et généralement, ils ne lisent même pas ce qu’ils partagent.

Mais cela ne signifie pas que vous devez ignorer ce groupe de prospects.

Comme pour les deux autres groupes, il s’agit simplement de choisir les meilleurs clients potentiels et d’investir du temps pour personnaliser votre action.

Il est très facile de trouver des personnes qui ont tweeté un contenu particulier. Il suffit de brancher le URL dans une recherche sur Twitter:

twitter search "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/twitter-search.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp -content / uploads / 2019/06 / twitter-search-768x414.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/twitter-search-680x366.png 680w "tailles =" (largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

Par défaut, Twitter vous montrera les «meilleurs» tweets, ce qui est très pratique pour la prospection de proximité. Mais vous pouvez également cliquer sur l'onglet "Dernières" pour voir tout ce qu'ils ont.

Le problème avec cette approche est que grattage les données dont vous avez besoin sur Twitter sont un cauchemar total.

Heureusement, nous avons ces données dans Explorateur de contenu-Vous coller dans un URL et vérifiez l'onglet "Qui a tweeté":

Toutefois, si vous vous en souciez, ne filtrez que les tweets récents.

Raison d'être, il est peu probable que les gens se souviennent de ce qu'ils ont tweeté la semaine dernière, encore moins d'un mois ou six mois auparavant. Si vous frappez les gens avec un "Hé, je vous ai vu tweeté x en décembre dernier" à la mi-août, vous ressemblerez à un harceleur total.

Je recommande d'opter pour «24 dernières heures» ou «7 derniers jours» au plus.

Les 7 derniers jours qui ont tweeté "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/last-7-days-who-tweeted.png 816w, https: //ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/last-7-days-who-tweeted-768x310.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019 /06/last-7-days-who-tweeted-680x274.png 680w "tailles =" (largeur max: 816px) 100vw, 816px

Le seul problème avec cette approche est que vous aurez souvent peu ou pas de résultats, ce qui rend toute l’activité un peu inutile. Voici donc un flux de travail bien meilleur:

  1. Rechercher un sujet dans l'explorateur de contenu;
  2. Filtrez uniquement les articles publiés au cours des 7 à 30 derniers jours et uniquement «Publié une fois»;
  3. Triez les résultats par partage Twitter.

Vous devriez maintenant avoir une liste d'articles pertinents, avec des tweets, qui sont tous récents.

explorateur de contenu tweet search "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/content-explorer-tweet-search.png 900w, https: // ahrefs .com / blog / wp-content / uploads / 2019/06 / content-explorer-tweet-search-768x521.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/content- explorer-tweet-search-626x425.png 626w "tailles =" (largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

Une bonne sensibilisation repose sur ne pas traiter tout le monde de la même manière.

C’est pourquoi vous devez diviser votre liste de prospects en groupes en fonction de leur niveau d’influence.

Voici les quatre groupes de notre CMO, Tim Soulo recommande—Qui fonctionnent généralement très bien:

1. requins

Ce sont les gens avec un public énorme et des réalisations notables.

Dans l’espace marketing et entrepreneurial, ce sont des personnes comme:

  • Gary Vaynerchuk
  • Tim Ferriss
  • Guy Kawasaki
  • Seth Godin

Comment se faire remarquer

Ces personnes n’ont pas le temps de lire les courriels d’étrangers; votre seule chance de les contacter est donc de les présenter en personne ou de faire quelque chose de vraiment créatif et exceptionnel.

Devriez-vous les atteindre?

Non. Il peut sembler intéressant de poursuivre ces perspectives, mais il sera trop difficile d’attirer leur attention.

2. gros poisson

Ces personnes ne sont pas aussi célèbres que les Sharks, mais leur audience est suffisamment importante pour avoir un impact sur votre propre entreprise.

Dans le marketing, Gros poisson pourrait être:

  • Brian Dean
  • Noah Kagan
  • Glen Allsopp
  • Robbie Richards
  • Matthew Woodward

Comment se faire remarquer

Il y a une bonne chance de les contacter avec un joli courriel personnel, mais jamais avec un modèle générique.

Demande Gros poisson pour les tweets et les liens est improductif (et idiot). Vous obtiendrez beaucoup plus de valeur en leur demandant de critiquer votre travail ou de valider vos idées.

Si ce que vous faites mérite leur attention, ils vont quand même tweeter et créer un lien.

Devriez-vous les atteindre?

Oui. Un lien ou un tweet de ces personnes peut avoir beaucoup de valeur pour votre entreprise.

3. petit poisson

Ces personnes n’ont pas encore un grand public. Leurs sites Web commencent tout juste à gagner du terrain et ils se font activement connaître en contribuant à des communautés de niche, en écrivant messages invités et en participant à toutes sortes d'événements.

Comment se faire remarquer

Ces personnes répondent généralement à des e-mails de sensibilisation personnalisés, respectueux et valorisants, même s’ils sont vaguement basés sur des modèles.

Devriez-vous les atteindre?

Oui. Un lien ou un tweet de l'une de ces personnes n'apportera pas autant de valeur à votre entreprise qu'un lien d'un Gros poisson, ils sont généralement plus désireux de nouer des relations.

4. Spawn

Ils commencent tout juste dans votre secteur d'activité et n'ont pas encore constitué un public important.

Comment se faire remarquer

Ces personnes répondront souvent à vos e-mails de sensibilisation, même si elles sont conçues à 100%.

Devriez-vous les atteindre?

Non. Aussi dur que cela puisse paraître, un lien ou un tweet de ces personnes n’apportera pas beaucoup de valeur.

… ..

Nous savons donc maintenant à qui nous devrions et ne devrions pas s'adresser. Comment segmenter la liste de nos clients potentiels?

Commençons par filtrer les personnes que nous ne souhaitons pas contacter: Requins et Frayer.

Il n’ya pas de moyen totalement infaillible de le faire, mais j’ai trouvé que le filtrage par Cote de domaine (DR) est la meilleure façon de le faire à grande échelle.

Si vous avez utilisé Content Explorer (ou le Ahrefs SEO barre d'outils + Google) pour rechercher et extraire votre liste initiale de prospects, le résultat CSV devrait avoir cette métrique pour tous les sites.

exportation de la notation du domaine "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/domain-rating-export.png 765w, https://ahrefs.com/ blog / wp-content / uploads / 2019/06 / domain-rating-export-680x288.png 680w "tailles =" (largeur maximale: 765px) 100vw, 765px

Pour filtrer le spawn, supprimez les prospects avec un DR inférieur à 20.

Pour filtrer les Sharks, supprimez les prospects avec un DR supérieur à 80.

Sidenote.

Ces chiffres ne sont pas gravés dans le marbre, alors n'hésitez pas à jouer avec eux. Si vous n’avez pas autant de clients potentiels, vous voudrez peut-être être moins restrictif avec cette limite inférieure. DR filtre.

De là, vous devriez être laissé seulement avec Gros poisson et Petit poisson.

Pour segmenter cette liste résultante, vous pouvez à nouveau filtrer par DR.

En règle générale, je classerais les prospects avec un DR égal ou supérieur à 50 comme Gros poisson, et ceux avec un DR inférieur à 50 as Petit poisson.

IMPORTANT! Ce n'est pas une science exacte. C’est à vous de choisir comment segmenter vos prospects.

Pour répéter, la raison en est que Gros poisson sont plus précieux que Petit poissonh, il est donc rentable de consacrer plus de temps et d’efforts à ces personnes.

Voyons les choses en face: c’est le véritable goulot d’étranglement quand il s’agit de sensibiliser les blogueurs à grande échelle.

La recherche d'adresses e-mail est fastidieuse, prend du temps et est en fait étonnamment difficile à automatiser, du moins si vous vous souciez de la droite détails du contact.

De nombreuses personnes s’appuient sur des outils automatisés pour gratter (ou même parfois deviner) leurs adresses électroniques de prospects potentiels au lieu d’investir un peu de temps pour rechercher chaque personne et trouver leur adresse électronique réelle.

Par exemple, l’adresse électronique de Tim est listée sur notre page d'équipe pour tout le monde à voir: timsoulo@ahrefs.com.

Mais comme Tim explique dans son guide de sensibilisation, certaines personnes préfèrent envoyer des courriels à un tim@ahrefs.com, qui sont ramassés par notre fourre-tout:

00 courrier électronique incorrect "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/00-wrong-email-outreach.jpg 900w, https: // ahrefs .com / blog / wp-content / uploads / 2019/06/00-wrong-email-outreach-768x385.jpg 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/00- false-email-outreach-680x341.jpg 680w "tailles =" (largeur maximale: 900px) 100vw, 900px

Il ignore ces emails.

Dans ses propres mots:

Le fait qu’une personne n’ait pas pris la peine de trouver mon vrai courrier électronique me dit qu’elle n’est pas intéressée à entrer en contact avec moi. Je ne suis donc pas intéressé à répondre non plus.

Tim Soulo "src =" http://ahrefs.com/blog/wp-content/plugins/a3-lazy-load/assets/images/lazy_placeholder.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/tim-soulo.jpg

En fait, je ne vais pas entrer dans plus de détails sur la recherche d’adresses e-mail dans cet article car nous avons déjà un guide complet montrant neuf façons de le faire.

Mais ce que je vais partager, c’est un «bidouillage» astucieux pour accélérer ce processus.

FYI, Je n’ai jamais vu personne partager ce conseil auparavant.

Sidenote.

Sam Oh m'a dit à ce sujet, alors il mérite le crédit ici!

Le chasseur "Hack"

Hunter.io est un outil automatisé populaire permettant de rechercher les adresses électroniques associées à un site Web.

Par exemple, si vous installez leur extension Chrome et cliquez dessus en naviguant ahrefs.com, les adresses e-mail de quelques personnes que vous pourriez reconnaître sont renvoyées.

extension de chasseur

C’est cool, mais il y a un problème:

Vous vous retrouvez souvent avec une liste d'adresses e-mail de nombreuses personnes, sans savoir à qui vous devriez vous adresser.

Le problème ici est une méthodologie imparfaite.

Ne commencez pas par un site Web, recherchez les courriels qui lui sont associés, puis essayez de deviner le meilleur. Au lieu de cela, commencez par un nom et site Web, puis recherchez l’adresse e-mail de cette personne.

Chasseur a un outil pour ça:

recherche du nom du chasseur "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/hunter-name-search.png 721w, https://ahrefs.com/ blog / wp-content / uploads / 2019/06 / nom-chasseur-recherche-680x176.png 680w "tailles =" (largeur maximale: 721px) 100vw, 721px

Mieux encore, ils ont une version en vrac de cet outil, ce qui signifie que vous pouvez télécharger une liste de noms et de sites Web. Hunter essaiera de trouver adresse électronique de chaque personne.

Il ne reste donc plus qu'une question: comment trouver une liste de noms et de sites Web?

Eh bien, si votre liste de prospects provient de Content Explorer, vous avez peut-être remarqué que nous affichons les noms des auteurs pour certains des résultats:

explorateur de contenu auteur

Ceux-ci apparaissent dans CSV les exportations aussi.

contenu explorateur auteur 1 "srcset =" "data-srcset =" https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/content-explorer-author-1.png 712w, https: // ahrefs .com / blog / wp-content / uploads / 2019/06 / content-explorer-author-1-680x101.png 680w "values ​​=" (largeur maximale: 712px) 100vw, 712px

La seule chose qui manque est le domaine brut. Mais vous pouvez tirer cela facilement avec cette formule dans Google Sheets: = REGEXEXTRACT (C2, "^ (?: https?: / /)? (?:[^@n]+ @)? (?: www .)? ([^:/n]+) ")

extrait de domaine de feuilles

Vous pouvez ensuite filtrer la feuille de calcul uniquement pour les URL avec les noms d’auteur, puis télécharger vers l’outil de recherche de courrier en vrac de Hunter.

chasseur télécharger en vrac

Sidenote.

Si vos prospects ne proviennent pas de Content Explorer, mais plutôt de Explorateur de site ou Google, vous pouvez faire quelque chose de similaire en parcourant les pages URL Profiler.

Bien sûr, Hunter ne trouvera jamais d’e-mails pour tous les prospects, mais c’est un excellent moyen de prendre de l’avance.

Vous pouvez utiliser un assistant virtuel pour trouver le reste en fonction du processus décrit ici.

IMPORTANT

Toujours vérifiez vos courriels avant de lancer une campagne de sensibilisation.

Si vous ne le faites pas, les rebonds risquent d’affecter le taux de délivrabilité de votre campagne.

Il existe de nombreux outils pour vérifier les e-mails, mais Neverbounce et Zerobounce sont les deux avec lesquels j'ai eu le plus de succès.

C'est à ce stade que la plupart des guides de sensibilisation vous proposent de créer un modèle pour votre campagne, qui ressemble à ceci:

Hey %Prénom%,

Je viens de trouver votre article: % URL_of_their_article%

Super truc!

J'ai remarqué que vous avez lié à ce post: % URL_where_they_link_to%

C’est un excellent article, mais j’ai écrit un article encore meilleur sur le même sujet.

Vérifiez le ici: % URL_of_my_article%

J'espère que vous pourrez ajouter un lien vers mon article dans votre article ou au moins le tweet.

Merci!

Now there’s nothing wrong with templates. You need them to succeed if you want to scale your outreach.

But the problem with starting with a templated approach is obvious:

You end up with something that looks and feels like a template… because it is.

So, for now, throw away your templates and instead, focus on crafting a winning pitch to just ONE person.

Here are some tips for doing that, a few of which come from ce post:

1. Evoke curiosity with your subject line

Get your subject line wrong, and nobody is going to open your email, let alone read what you have to say or link to you.

That’s probably why 2,200 people search for “best email subject lines” every month in the NOUS seul.

best email subject lines

If you’re one of those people, please stop.

Most of the advice in articles about “best subject lines” is total garbage. Even if you don’t want to take my word on that, what do you think happens when 2,200 people read the same article, with the same subject lines, and proceed to use them?

That’s right, everyone ends up using the same subject lines, and personne stands out.

Instead, try to write a subject line that describes the reason for your email and evokes curiosity.

Exemple:

Assujettir: Blogger outreach (5‐step process)

You should also aim to keep your subject lines as short and sweet as possible. Otherwise, the email will get truncated in most email clients.

And whatever you do, try to avoid sounding sleazy, sales‐ey and robotic.

Assujettir: Josh, Compliment On One Of Your Posts!

Assujettir: You’ve GOT to see this!

Assujettir: backlink request

If you’re struggling, just pretend its a regular email to a work colleague.

Why a colleague and not a friend? Because unfortunately, “lol” isn’t going to cut it as a subject line.

2. Show them you know them

Take the time to learn a little more about the person to whom you’re reaching out, and your response rate will go through the roof.

Here’s one of my favorite emails from a few years back:

personalized email

I sent this cold email I sent to Julie Joyce in 2016. I knew from brief exchanges on Twitter that Julie was a ÉNORME Alan Partridge fan, so I incorporated that fact into my email.

Was this extra effort worth it?

Definitely. Not only did Julie and I exchange many an Alan Partridge‐related email…

julie joyce emails

… but she also mentioned the email in a column on SEL:

sej julie

Julie linked to my website from that article too. Unfortunately, SEL stripped it. 🙁

Back to business…

I recommended showing the recipient that you know them in the first couple of lines of your email. Pourquoi? Because this part shows up before opening in most email clients…

email intro client" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/email-intro-client.png 1073w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/email-intro-client-768x27.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/email-intro-client-680x24.png 680w" sizes="(max-width: 1073px) 100vw, 1073px

… so it’s part of your first impression.

3. Avoid fake flattery

Hey, I just read your article about %topic%. Great stuff!”

Yeah… I believe you. 🙄

Empty compliments like this are in nearly all outreach emails, and there’s just no need for them.

I mean, do you really think you’re fooling anyone with such a vague and clearly untrue statement? J'en doute.

Either say something meaningful or don’t say anything at all.

Here are some good examples:

I love what you said about XXX. I’m totally going to implement it this month.

Your story of XXX is totally inspiring. I’ve just shared it with a couple of my friends.

Still sound pretty generic? That’s because you need to fill in the “XXX” part with something personable and real.

Here’s an email I sent a couple of years ago with a 100% genuine compliment:

compliment real

4. Explain Pourquoi you’re contacting them

Here are the three most common outreach excuses:

Vous tweeté this post, and I wrote a similar one

Vous publié this post, and I wrote a similar one

Vous lié to this post, and I wrote a similar one

I’ll let Tim Explique why these don’t make much sense:

Why would anyone want to check out a post that’s similar to what they just read? “Similar article” is a very poor excuse, as it shows you didn’t study the person you’re reaching out to.

Tim Soulo" src=

I couldn’t agree more. So here’s what a decent reason might look like:

… I saw that you tweeted XXX the other day, so I thought you might appreciate reading a different opinion on that topic…

… I saw that you wrote this post but didn’t mention anything about XXX, which is an important topic I talk about in my post…

… I noticed you linked to this article when talking about XXX, but that’s actually no longer true. My post has more up‐to‐date…

Most people don’t say these kinds of things in their outreach emails because it takes more time. You have to research your prospects, skim their content, and come up with a genuine reason that might actually resonate with them.

Sounds like a lot of work, right?

It can be, but if you’re reaching out to people who linked to articles on the same topic, there’s a trick you can use to make this process faster.

It’s called: prospect bucketing.

Voici comment ça fonctionne:

Instead of coming up with a 100% unique outreach excuse for every one of your prospects, you instead group prospects into “buckets” based on the reason they linked to that similar article.

Let me explain with an example.

Say that we want to promote our guide to long‐tail keywords by reaching out to those who link to a similar guide. If we throw the URL of that competing guide into Ahrefs Site Explorer, then check the Backlinks report, it only takes a bit of skimming to see that quite a few of those people are linking to the guide for the same reason:

long tail keywords 1" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/long-tail-keywords-1.png 875w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/long-tail-keywords-1-768x203.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/long-tail-keywords-1-680x180.png 680w" sizes="(max-width: 875px) 100vw, 875px

long tail keywords 2" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/long-tail-keywords-2.png 872w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/long-tail-keywords-2-768x214.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/long-tail-keywords-2-680x189.png 680w" sizes="(max-width: 872px) 100vw, 872px

Basically, the article those people are linking to defines long‐tail keywords as those that consist of three or more words. Our guide challenges that notion.

So, we could group anyone linking for that reason into one bucket, and reach out to each of them with with something like this:

I’m reaching out because I saw you mentioned “long‐tail keywords” in your post about {post topic}, where you describe them as keywords consisting of three words or more.

Here at Ahrefs, we believe that this definition of the term “long tail keywords” needs revisiting for 2019, as well as the actual strategy of getting traffic from them. So we wrote an article explaining our thoughts. (Hint: It’s more about search volume than the number of words).

Here’s the link: https://ahrefs.com/blog/long-tail-keywords/

Hopefully, you agree that this is a much more compelling “why” than “… I wrote a similar article.”

5. End with a clear call‐to‐action

No, this doesn’t mean ending your outreach emails with something like this:

Can you please add my link to your article?

Is there any way I can get a link?

I won’t lie: there are times when asking for a link in your first email makes sense. But most of the time, it’s not appropriate. It’s kind of like proposing on a first date—the answer will almost certainly be a swift “no.”

If not asking for a link in your first email sounds crazy to you, then you’re viewing this all wrong.

The aim of your first email isn’t to close the deal, but rather to start a conversation.

So you want to end with something that prompts the recipient to reply.

Here are some ideas:

Is there anything I missed?

Qu'est-ce que tu penses?

Do you agree with our conclusion?

I’ll level with you, those are still quite generic, which is why it’s important to craft a unique outreach email not only for each campaign but also for each segment of prospects.

6. Only use your best work

Most people publish new content all the time. For example, we publish 1–2 new blog posts per week on the Ahrefs blog, and we now have more than 150 posts in total.

Do you really think it makes sense to do outreach for all of those posts?

Absolument pas. If we did, we’d soon start to annoy other bloggers in our industry and burn bridges.

C'est pourquoi we only do outreach for the very best ones.

The problem is that “best” is subjective, so how do you choose which posts to perform outreach for, and which not to perform outreach for?

Simple. Paste your website into Ahrefs Site Explorer, then check the “Top content” report.

top content" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/top-content.png 856w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/top-content-768x357.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/top-content-680x316.png 680w" sizes="(max-width: 856px) 100vw, 856px

This report ranks the content on your website by “social power”—i.e., the total number of social shares they’ve generated across all social networks currently tracked by Ahrefs.

Bonus tip: Use these stats as social proof in your outreach emails.

… ..

If that all sounds quite basic, it’s because it is. Outreach isn’t rocket science, and it’s not about using clever psychology or tricks to try to get what you want. It’s about treating people like human beings and letting your content do the talking.

The best way to think of it is like this:

  • You’re contacting this person because you know they’re interested in a certain topic.
  • You think they might find value in your content.
  • Sending this email just so happens to be the quickest and most direct way to introduce them to that content.

Here’s what most people do at this stage:

  1. Load up their pitch in an outreach tool like Pitchbox.
  2. Replace the first name using a mail‐merge field.
  3. Upload their list of prospects.
  4. Blast out thousands of “personalized” emails.

Um non. Ce isn’t personalization.

Personalization is tailoring the conversation for chaque recipient. And let me tell you, personalization and “success rate” are closely correlated.

But the question is, how do you take that winning pitch you just crafted and personalize it, at scale, for hundreds of recipients? I mean, if you went the whole hog in the last step, some parts of your pitch are likely so “personalized” that you can literally only send it to ONE recipient, right?

Don’t panic. That was the whole point. 🙂

Like I said earlier, if you set out to create a template, that’s precisely what you end up with—something super generic that reads like a template.

By doing things this way, you can templatize a winning pitch instead of trying to make your robotic template sound personal and unique. That works much better in my experience.

How do you templatize it?

Using merge fields.

1. Create some custom merge fields

Having followed my own advice in steps 1–4, I crafted this email to send to someone who’s written a similar post about blogger outreach:

Hey Paul,

Just been reading your post on blogger outreach. AMOUR that tip about using IFTTT then to create a database of Twitter interactions. 100% Genius. Going to set that up for myself this weekend.

I’m emailing you because I actually just published my own guide to blogger outreach, and it mentions a couple of things I didn’t see you mention (e.g., the difference between a shotgun vs. sniper approach).

Here’s the link: https://ahrefs.com/blog/blogger-outreach/

If you have a second, I’d love to get your feedback.

À votre santé,

Josh

Looks pretty personalized, right?

So the next step is to replace any personalized parts of the email with custom merge fields.

By that, I mean chunks of the email that can be altered and adjusted for each recipient to effectively templatize this email, without losing any of the personalization.

Here’s that same email again with the merge fields added in:

Hey %first_name%,

Just been reading your post on blogger outreach: AMOUR that tip about %nugget_of_wisdom%.

I’m emailing you because I actually just published my own guide to blogger outreach, and it mentions a couple of things I didn’t see you mention (e.g., %something_they_didn’t_mention%).

Here’s the link: https://ahrefs.com/blog/blogger-outreach/

If you have a second, I’d love to get your feedback.

À votre santé,

Josh

You can see that some of these are basic data points: %first_name%, %URL%, etc.

But some are more contextual, e.g., %nugget_of_wisdom%.

2. Fill in your merge fields

Before you can send any of these emails, you need to actually decide what these merge tags will be replaced with for each prospect.

The best way to do that, in my opinion, is in a spreadsheet.

So, open up a blank sheet and give is a name. Something like “Post name — Prospect type — Segment” will suffice.

Next, add each of your custom merge fields as column headers.

spreadsheet headers

IMPORTANT! You also need to create a column for their email addresses, which you should have already found in step #3.

From here, add in your prospects and start filling in the columns.

Just make sure to consider the context of your email when filling them. It needs to make sense and read naturally once you bring these two things together.

You should end up with something like this:

spreadsheet with data" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/spreadsheet-with-data.png 736w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/spreadsheet-with-data-680x133.png 680w" sizes="(max-width: 736px) 100vw, 736px

Of course, this is where the segmentation you did earlier comes in handy, because you can spend more time personalizing emails meant for Big fish plus de Small fish.

Not good with spreadsheets?

It’s perfectly fine to shun merge tags altogether and instead fill these parts in on the fly when sending emails. The reason I prefer a spreadsheet approach is that it’s much easier to outsource.

For example, we could easily hire a freelancer to find the following data points for each of our prospects:

  • Unique nugget of wisdom from their post
  • Something our post mentions that theirs doesn’t

Not only does this reduce your workload, but it’s also often more cost efficient.

3. Review and send

Here’s where everything starts to come together because now, all that’s left to do is to upload your spreadsheet to your outreach software along with your template.

It will then replace those merge fields in the template with the data points in your sheet.

fusionner les champs

You now have hundreds of emails ready to go.

Just make sure to skim each email to make sure everything makes sense before hitting send.

Seriously, don’t neglect that last step and be tempted to hit send. It takes a lot of work to get to this point, and outreach faux pas are all too common. Believe me.

4. Follow‐up, once!

Read any half‐decent article about blogger outreach, and it’ll say the same thing:

Most of your replies and links will come from follow‐ups.

That’s true, but at the same time, you don’t want to pester people with constant follow‐ups. So the solution, in our opinion, is to follow‐up once and only once.

Something polite and straightforward works well:

Hey %name%,

Just a quick follow up in case you’ve missed my email.

If you’re short on time right now—no worries. I won’t bug you about it again.

Merci.

C'est tout.

Please don’t send more follow ups. You’ll only annoy people and burn bridges.

The fact that you’ve read this far means that you now know more about outreach than 99.9% of so‐called link building experts. Nice work! Great stuff! 😉

But there’s still a problem, and it’s the fact that every campaign comes to an end eventually. Or does it?

What if there was a way to continually find new outreach prospects for your campaigns?

Good news: there is—a few ways, actually.

1. Mentions of relevant keywords

SEOs and marketers have been using tools like Google Alerts pendant des années.

Not familiar with such tools? All you do is enter a few keywords related to your piece of content, and you’ll be notified whenever someone mentions these keywords online.

Depending on the context of that keyword mention, you then decide if it makes sense to reach out to the author of that article and show them your content.

Since Ahrefs has the second‐best web crawler after Google (according to a third‐party study), we’ve developed our own web alerts functionality.

To add a mentions alert, go to Alerts > Mentions > + New alert

ahrefs alerts" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-alerts.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-alerts-768x209.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-alerts-680x185.png 680w" sizes="(max-width: 900px) 100vw, 900px

2. New links to relevant articles

Here’s a fun observation: Put the URL of any almost article that ranks #1 in Google into Ahrefs’ Site Explorer, and you’ll see that it consistently gets new backlinks:

link growth ahrefs" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/link-growth-ahrefs.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/link-growth-ahrefs-768x610.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/link-growth-ahrefs-535x425.png 535w" sizes="(max-width: 900px) 100vw, 900px

Far too often, people settle for whatever is the #1 result in Google, and they rarely do any additional research. So, whenever they need to reference a resource on that topic, they give that top‐ranking article yet another link.

We call this the “vicious circle of SEO. "

ahrefs circle seo" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-circle-seo.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-circle-seo-768x768.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/ahrefs-circle-seo-425x425.png 425w" sizes="(max-width: 900px) 100vw, 900px

Your job is to use the vicious circle of SEO to your advantage by monitoring any new links to the top‐ranking pages for your target keywords.

For this, you can use the backlink alerts functionality in Ahrefs Alerts.

Just enter the URL of any article you’d like to keep an eye on, and you will get an email notification whenever they get a new link:

alerts backlink" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/alerts-backlink.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/alerts-backlink-768x176.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/alerts-backlink-680x156.png 680w" sizes="(max-width: 900px) 100vw, 900px

3. New tweets of similar articles

Millions of new tweets go live every day, and some of them almost certainly link to articles about something similar to yours.

Yes, it may only be a few people, but that’s all you need.

Take a look at the number of tweets linking to this post about blogger outreach, for example:

tweets content explorer" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/tweets-content-explorer.png 900w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/tweets-content-explorer-768x85.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/tweets-content-explorer-680x76.png 680w" sizes="(max-width: 900px) 100vw, 900px

Looks like there have been 280 in the past ~3 years.

Do the math, and that comes out to roughly one tweet every four days.

If we could somehow monitor tweets about that one article, we’d have a new potential outreach prospect every four days, on average.

If we did the same for a few other articles, we could easily end up with 50–100 new prospects every month.

But how do you monitor tweets?

Use the “New tweet from search” function for Twitter on IFTTT.

new tweet from search" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/new-tweet-from-search.png 796w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/new-tweet-from-search-768x593.png 768w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/new-tweet-from-search-550x425.png 550w" sizes="(max-width: 796px) 100vw, 796px

Before I wrap this up…

… I want to talk very briefly about outreach tricks.

Les gens sont obsédé with outreach tricks.

By “tricks,” I’m referring to small changes that they think will take their outreach campaign from zero to hero.

Here’s one of the latest ones I’ve seen:

Envoyé de mon iPhone

You end all your emails with “Sent from my iPhone” to trick people into thinking that the email was, well, sent from your iPhone. In which case, this email can’t be spam, right?

*facepalm*

I’ve got news for you.

If your email looks like spam…

sent from my iphone 1" srcset="" data-srcset="https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/sent-from-my-iphone-1.png 720w, https://ahrefs.com/blog/wp-content/uploads/2019/06/sent-from-my-iphone-1-680x378.png 680w" sizes="(max-width: 720px) 100vw, 720px

… then there ain’t no outreach “trick” in the world that’s going to save you.

Furthermore, people aren’t as dumb as most link builders think they are. Many outreach tricks are quite obvious and serve only to increase the blatant scumminess of your emails.

Now, does that mean that no outreach tricks work?

No. It just means that they’re not likely to rescue a failing outreach campaign because the reason it’s failing is always going to be bigger.

Having said that, there is one “trick” that will improve your results:

The importance of timing

Here at Ahrefs, our marketing team spends the vast majority of time working with the “new” blogger outreach prospects rather than sifting through the thousands of old ones.

If a person wrote/linked/tweeted something a year ago, it is unlikely that they are still interested in that same topic today. Therefore, our most sophisticated outreach email will seem “spammy”—simply because the timing isn’t right.

But once a brand new opportunity lands in our inbox, we want to react as soon as possible.

The topic is still fresh on the author’s mind, so they are usually still open to discussion.

Of course, we don’t completely ignore “old” prospects. We’re just very picky about who we decide to contact and ruthlessly filter out prospects that don’t look promising.

Final thoughts

Blogger outreach isn’t rocket science.

It may seem like it given the length of this article, but once you get the hang of things, everything usually fits into place rather quickly.

That’s not to say it’s always easy because it isn’t!

To truly succeed with outreach, you need to be a highly organized person, a good problem solver and above all, a people person.

Not all of those things? Don’t worry, most of us aren’t. The trick is to outsource each part of the process to people who excel at each aspect.

Do that, and you’ve got a system for all the links you’ll ever need.

Let me know in the comments or sur Twitter if I missed anything. 🙂



Source link

Posted on 3 juillet 2019 in Blog

Share the Story

Back to Top